Print Friendly, PDF & Email

Introduction

Le projet Sebou 1963-1968 avait identifié, au niveau de la plaine du Gharb, un potentiel de 250.000 ha de terres aménageables en grande hydraulique. La superficie équipée actuellement est d’environ 114.000 ha répartie comme suit : le gravitaire (94.000 ha), l’aspersion (20.000 ha), la submersion (12.000 ha) et la basse pression avec irrigation gravitaire à la parcelle (3.000 ha). Le périmètre du Gharb est aménagé en secteurs collectifs hydrauliquement indépendants dont la taille a été optimisée lors de l’opération de l’aménagement à environ 3.000 ha pour des considérations de consommations d’énergie électrique

Les principaux objectifs recherchés à travers l’aménagement sont :

  • L’exploitation des ressources en eau mobilisées par les barrages à l’amont de la plaine ;
  • la valorisation de ces ressources en eau par une mise en valeur appropriée et spécifique;
  • le drainage (souterrain et superficiel) des terres agricoles qui améliore les conditions de mise en valeur. En année pluvieuse, il joue un rôle important dans l’évacuation des eaux excédentaires.

Par ailleurs et dans le cadre des actions transverses du Plan Maroc Vert, le PAR prévoit l’extension de l’irrigation d’une part et l’économie de l’eau en irrigation d’autre part.

Programme d’extension de l’irrigation (PEI) :

La mise en place du barrage El Wahda, mis en service en 1997, projetait d’irriguer 110.000 ha de la Troisième Tranche d’Aménagement du Gharb (TTI). Ainsi, les aménagements futurs concerneront l’extension de l’irrigation sur une superficie d’environ 120 000 ha.

 

Carte : Zones d’extension d’aménagement hydro-agricole du Gharb

crtezone

En matière de travaux d’extension, un premier lot a été identifié comme prioritaire et porte sur une superficie de 72 000 ha. Ce lot concernera, au terme de son aménagement, l’extension de l’irrigation sur une superficie de 50 500 ha et permettra également la sécurisation de l’alimentation en eau d’irrigation sur une superficie totale d’environ 21 500 ha.

Il est à noter que le Ministère de l’Agriculture, de la Pêche Maritime, du Développement Rural et des Eaux et Forêts est en phase de recherche des financements nécessaires pour la réalisation dudit projet.

  

Pompage2
Pompage
Previous Next Play Pause
1 2

 

Programme National de l’Economie de l’Eau en Irrigation (PNEEI)

Au niveau de la zone d’action de l’ORMVAG, le Programme National de l’Economie de l’Eau d’Irrigation (PNEEI) vise la reconversion des systèmes d'irrigation classiques de la région du Gharb (gravitaire et aspersif) en système d'irrigation localisée sur une superficie totale de 82 817 ha. La réalisation de ce programme s’étale sur la période de 2010 à 2020, pour un montant global de 5,123 milliards de dirhams dont 2,584 milliards pour l’équipement externe (y compris les mesures d’accompagnement des agriculteurs et les actions d’appui) et le reste pour l’équipement interne. La superficie préconisée par ce programme est répartie selon le mode de desserte comme suit :

  • Une superficie de 43 417 ha réservée à la reconversion collective qui concerne la totalité du secteur déjà équipé en partant de la station de pompage jusqu’à la prise propriété et dont la réalisation incombe à l’Etat à travers la mise en place d’équipements externes. Par ailleurs, l’équipement interne à la parcelle reste à la charge des agriculteurs exploitant, mais son financement est subventionné par l’état dans le cadre du Fond de Développement Agricole ;
  • Une superficie de 39 400 ha réservée à la reconversion individuelle dont la réalisation est confiée aux agriculteurs moyennant un accompagnement de financement à travers les subventions du Fonds de Développement Agricole – FDA.
Zones programmées pour la reconversion collective

Carte : Zones programmées pour la reconversion collective

Les travaux de reconversion collective entrepris effectivement depuis 2011 ont concerné, à ce jour, une superficie de près de quinze mille hectares

 

 

  
  

Par ailleurs, la superficie équipée en irrigation localisée dans la région du Gharb dans le cadre de reconversion individuelle s’élève à 42 789 ha dont 21 700 ha ont été reconvertis dans le cadre du FDA entre 2008 et 2018.